Histoire

HISTOIRE

En 1973, René Ameline, ingénieur du son renommé, quitte les studios Davout. Il a pour projet de créer un studio d’enregistrement à l’acoustique mate, un choix avant-gardiste pour l’époque.

Il s’installe donc au 56 rue du Capitaine Ferber, au coeur de la Campagne à Paris, dans le 20ème arrondissement, là où une usine de fer à repasser vient de brûler. Il entreprend alors la conception de deux cabines d’enregistrement, les désormais célèbres Studios A et B.

Les deux pièces présentent des constructions très similaires : des parois en lattes de bois posées sur de la toile de jute et un parquet flottant en chêne massif. Ce choix de matériaux est un des facteurs déterminant dans le succès du projet de René Ameline, qui offre aujourd’hui une acoustique très recherchée.

René Ameline à la console du Studio A

Dès l’ouverture du studio, de nombreux artistes nationaux, tels que, Christophe, Salvatore Adamo, ou encore Bernard Lavilliers y prennent leurs habitudes. Ils sont rejoints par la suite par Marc Cerrone en période disco, puis Jean-Michel Jarre ou Space Art à l’ère de la musique électronique.

Les années 80 et 90 voyaient se côtoyer des Artistes emblématiques tels Serge Gainsbourg, Jacques Dutronc, Claude Nougaro, Alain Souchon, Juliette Greco, Charles Aznavour, Henri Salvador, Francis Cabrel et tant d’autres.

L’ère Francis Dreyfus Jazz marqua la venue de nombreux Artistes de jazz signés sur le label tels Michel Petrucciani, Richard Galliano, Sarah Lazarus, Eddy Louiss, Sylvain Luc, Bireli Lagrène, Steve Grossman, Rocky Gresset, Aldo Romano, Anne Ducros, Chet Baker, Rosario Giuliani, Benny Golson ou encore Géraldine Laurent.

Manu Chao, Noir Désir, Alain Bashung , Philippe Katerine, Vanessa Paradis et Oxmo Puccino, ou encore Clara Luciani, Gauvain Sers, Carla Bruni, Martin Solveig et bien d’autres auront su enrichir le tableau.

Serge Gainsbourg au Studio A

Les Studios Ferber deviennent aussi un repère de choix pour de nombreux artistes et groupes internationaux, tels que Cat Stevens, Frank Zappa, Nina Simone, Black Sabbath, Iggy Pop, Nick Cave and the Bad Seeds, John McLaughlin, Al Di Meola, Paco de Lucia, Luz Casal, Bryan Ferry, Lenny Kravitz et bien d’autres.

Nick Cave & The Bad Seeds au Studio A

1995 marque l’arrivée à Ferber du réalisateur et mixeur Renaud Letang dans le Studio B. Il y invite de nombreux artistes de nouveaux horizons comme Feist, Chilly Gonzales, Connan Mockasin, Lianne La Havas, Saul Williams, Nick Mulvey, …

Renaud Letang se voit confier les clefs des Studios Ferber à la mort de René Ameline, en avril 2014.

Dans les années qui suivent, il entreprend aux côtés de l’architecte Pablo Gallego une vaste reconstruction des espaces au sein des studios, permettant la création de 11 cabines dédiées à la production, au mixage et à l’enregistrement, ouvertes à la location.

Nick Mulvey au Studio B avec Renaud Letang

Les Studios Ferber sont aussi un lieu de prédilection pour l’enregistrement de musiques de films. Gabriel Yared, Alexandre Desplat, Serge Gainsbourg, Jean-Claude Vannier, Jun Miyake,  Bruno Coulais, Emir Kusturica, Eric Neveux ou encore Matthieu Gonet ont tous su profiter du Studio A et de sa disposition exceptionnelle pour les grandes formations orchestrales.

Installation d’orchestre à cordes au Studio A

En plus de leur acoustique, les Studios Ferber ont su séduire de par leur ambiance et leur esthétique. Ils ont donc ouverts leurs portes à de nombreux tournages de courts et long métrages, émissions télé et séances photos.

On peut citer parmi eux : Peur Sur La Ville, Elisa, Gainsbourg Vie Héroïque, Les Enfants du Rock, Le Ben & Berthie Show, Alcaline, Fast Life, Barbara, Dalida …

Ces activités sont toujours proposées aujourd’hui, et se sont développées, avec l’accueil de concerts privés, showcases, sorties d’albums et séminaires d’entreprises.

« Peur Sur La Ville » – 1974 : Séquence Ferber
SideMenu